Déc 08

23-pages-sport-1Au gymnase Paul Bert, le CMA Gymnastique et l’association 2 mondes/1 même droit à la culture ont mis en place une activité pour les enfants autistes afin qu’ils développent leur motricité tout en s’ouvrant au monde.

On dirait un petit lutin, avec ses grands yeux noirs et son collant de gym. Au gymnase Paul Bert ce mercredi après-midi, Ryan passe et repasse de trampolines en tapis de sol. Il saute, il vole, le sourire accroché au visage. Autiste, le jeune garçon participe à un cours de gym réservé à ces enfants parfois très semblables aux autres en apparence, mais dont le trouble envahissant du développement (TED) affecte la communication, le comportement et les relations sociales.

Encadrement renforcé
Le créneau ouvert en septembre bénéficie de l’encadrement de deux éducateurs sportifs du CMA Gymnastique et deux autres du service des Sports de la Ville. Les sept enfants déjà inscrits font partie de l’association 2 mondes/1 même droit à
la culture, créée en juin 2013 par deux mamans albertivillariennes afin de faire valoir le droit à la culture, au sport et au loisir des jeunes autistes. « Cette association nous a sollicités pour ouvrir un créneau dédié. Elle nous a permis de réunir suffisamment d’enfants et suit le contenu », explique Nathalie Lourenço, présidente du CMA Gymnastique.

Pendant les séances, les parents se retrouvent pour discuter, échanger. Sur le tapis, les enfants empruntent, chacun à leur rythme, un grand parcours incluant roulades, sauts, équilibre… « La contrainte, c’est de maintenir leur attention. Il faut
toujours les solliciter, sans les brusquer », poursuit Nathalie Lourenço. Un ado, à mi-parcours, quitte le tapis pour rejoindre son père. « Allez, retourne donc faire un peu de sport ! », l’encourage celuici. Il explique : « Avant, il restait à la maison, ici il voit autre chose. De plus, son corps est sollicité avec plein de sensations nouvelles, c’est du bien-être pour lui ». Cette notion de plaisir est importante car « c’est ce qui donne à ces enfants envie de s’intéresser au monde qui
les entoure, de communiquer », explique Baya Smaïli, cofondatrice de l’association.
Ainsi, l’activité permet aux enfants de développer motricité, repérage dans l’espace, socialisation. « Mon garçon se débrouille beaucoup mieux à la maison dans les gestes de tous les jours », observe une maman.

Bouffée d’oxygène
Quand 2 mondes/1 même droit à la culture a été créée, c’était une bouffée d’oxygène pour beaucoup de parents. « Il y a environ 200 enfants autistes sur la ville et, malheureusement, aucune activité n’est accessible par manque d’accompagnement dédié, s’exclame Baya Smaïli. Avoir un enfant autiste n’est pas simple au quotidien pour les parents. Bien souvent, cela les amène à cesser ou à réduire leur activité salariée. Notre but est de les soutenir dans ce combat en leur apportant de la bienveillance et en leur rappelant que la vie ne s’arrête pas au handicap de leur enfant ».
En quelques mois, la dynamique association a mis en place des activités encadrées d’arts plastiques (avec l’association Personimages), nautiques, et un accès au Conservatoire pour un cours de piano (avec l’association Apte).
Quant au CMA Gymnastique, il réserve des places pour les enfants atteints d’autres handicaps, comme la trisomie, dans des créneaux le mercredi après-midi.

Naï Asmar

GYM POUR ENFANTS ATTEINTS D’AUTISME
Les mercredis, de 13 h à 14 h
Gymnase Paul Bert
126 rue des Cités.
CMA Gymnastique : 06.26.15.59.29

2 MONDES/1 MÊME DROIT À LA CULTURE
Permanence les mercredis, de 17 h à 19 h
Pôle PAPH
5 rue du Docteur Pesqué.
Tél. : 07.81.54.81.09
email : 2mondes.1droit@free.fr

En lien avec l’action Agenda 21 n°15 – Mettre en place des animations sportives pour les personnes en situation de handicap.


Poster un commentaire