Renforcer le bien-être, la santé et la citoyenneté

Le bien-être et la santé sont des préoccupations essentielles de toute action ou projet quiveut s’inscrire dans une démarche de développement durable. Réconcilier les préoccupations de la santé publique , de la protection de l’environnement et du développement durable devient aujourd’hui une nécessité.

L’espérance de vie en France est une des plus élevées au monde et la France est le pays de l’Union européenne quidépense le plus pour la santé de ses habitants (près de 9 % de son PIB). L’accès aux soins pour tous constitue un facteur d’équité sociale, de bien-être et de santé durable. L’article 1 de la charte de l’environnement stipule que «Chacun a le droit de vivre dans un environnement équilibré et respectueux de la santé ».
Or, la dégradation de notre environnement  au travers de la pollution des milieux (eaux, air, sols), de l’habitat insalubre, du bruit, des déchets..  peut avoir de sérieuses conséquences sur la santé. L’exposition à ces risques et pollutions  n’est pas identique pour tous : les conditions de vie engendrent des inégalités en matière de santé, en effet l’état de santé relève de facteurs aussi bien socio-économiques qu’environnementaux ou culturels. Or un bon état de santé, une qualité de vieacceptable et équitable pour chacun sont des conditions  inaliénables d’un développement durable.

De même que la santé, l’égal accès pour tous à l’éducation, à la formation et à la culture est un facteur majeur de cohésion sociale. Il offre à l’être humain les moyens de s’épanouir personnellement et professionnellement, de s’intégrer socialement.

L’éducation et la formation permettent de former les citoyens et les futurs citoyens aux enjeux fondamentaux du développement durable, d’acquérir les savoir-faire et les savoir être quisont  indispensables pour s’adapter aux évolutions du monde et de la société.


Poster un commentaire