Juin 07

Anémones blanches et roses, fougères, arbustes de jasmin, viornes et hortensias, rue Edgar Quinet, ça pousse, ça pousse ! Bienvenue dans le dernier-né des espaces verts de la ville, le square Emilienne Moreau. 1 450 m² plantés de vivaces, 3 aires de jeux pour les enfants, 18 pins noirs d’Autriche pour l’ombre estivale. Les agents-jardiniers y mettent la dernière main verte, tout sera prêt fin juin.

Des hortensias au pied des immeubles de la Frette

Autre quartier, à la Frette, le vert gagne aussi du terrain. Au pied des immeubles de l’OPH, viornes, hortensias, troènes et rosiers ont désormais droit de cité avec l’aménagement de circulations douces liées à la requalification des espaces extérieurs du secteur. A quelques encablures et dans la continuité, un petit square a été dessiné à l’entrée de la rue Danielle Casanova. Sous des tilleuls conservés, place à des bancs en brique de différents tons, aux plantations d’iris, d’euphorbes, de rosiers, de buis et à l’aménagement d’une aire de jeux.

53 hectares de verdure à bichonner pour les beaux jours

C’est le printemps, donc on ne chôme pas du côté de l’unité territoriale Parcs et jardins. Toilette complète pour les 10 espaces verts de la ville, ce sont 53 hectares de verdure, au total, qu’il convient de bichonner pour les beaux jours. Les bulbes cultivés dans les serres (des dizaines et des dizaines de milliers) ont pris leur place dans les massifs. Pour le désherbage, désormais, on expérimente des pratiques plus écologiques que le tout chimique (paillage, rotofil, désherbage thermique, etc.).
Cette année, le sait-on, Aubervilliers, au titre de ses efforts, essayera de glaner une troisième fleur dans le cadre du concours des Villes et des villages fleuris. Elles ne sont pas si nombreuses, les communes du 93, à pouvoir y prétendre…

Grégory Paoli


Poster un commentaire