Déc 05

Les habitants sont invités à échanger avec les élus et les techniciens autour de la Propreté, de l’Hygiène publique, du Cadre de vie et de l’Embellissement, lors des 4es Assises dédiées qui se tiendront le 8 décembre. Les résultats du baromètre 2012 de la propreté seront dévoilés.

Comment les habitants d’Aubervilliers perçoivent-ils la propreté dans leur ville ? La gestion des déchets, le fleurissement dans leur quartier, l’aménagement des rues ? Des questionnaires remplis par les Albertivillariens jusque début décembre ont permis d’établir un baromètre sur ces questions.

En présence d’élus, de techniciens de la Ville et de Plaine Commune, les résultats seront partagés lors des 4es Assises de la Propreté, de l’Hygiène publique, du Cadre de vie et de l’Embellissement, qui se tiendront le samedi 8 décembre à l’Hôtel de Ville. L’occasion aussi de faire un bilan précis des actions passées et à venir.

L’année dernière, près de 250 personnes avaient répondu au questionnaire, exprimant un ressenti plutôt négatif… Trois quarts des sondés avaient déclaré avoir une mauvaise impression de la propreté dans leur quartier, leur rue.
Un chiffre en augmentation par rapport à l’année précédente. Le sujet était vu comme l’un des plus importants à leurs yeux, juste derrière l’image de la ville, la sécurité et les transports.
Les sondés préconisaient notamment de balayer plus souvent les trottoirs, fleurir les quartiers, mieux informer sur les modalités pour se débarrasser des objets encombrants, et enfin verbaliser davantage le dépôt sauvage. Reste à savoir si les actions menées depuis auront modifié ces perceptions.

Les secteurs Heurtault et Villette ont connu, cette année, des passages plus fréquents des laveuses et balayeuses mécaniques, indique l’Unité territoriale (UT) Propreté et Cadre de vie.
Quant aux dépôts sauvages, ils ont fait l’objet d’une surveillance accrue. « Cinq agents assermentés sont chargés de sillonner la ville en scooter pour repérer les infractions », relate Henri Clément, directeur de l’UT. Ainsi, les avertissements ont augmenté de 45 %, et les amendes de 15 %.

Renforcer les actions de sensibilisation au tri

De plus, quarante animations de sensibilisation au tri des déchets et à la propreté ont été menées, de manière itinérante dans les cités, ainsi que dans les écoles et centres de loisirs. Cela dit, si en raison de l’augmentation de la population la quantité d’ordures ménagères récoltées au cours des trois premiers trimestres a progressé de 17 %, les emballages et le verre n’ont pas suivi (respectivement + 3,5 et +13 %).

En 2013, les actions de sensibilisation seront renforcées, de manière à « être intervenus d’ici fin 2013 dans tous les groupes scolaires auprès des classes de CE1, CE2 et CM1 », espère Henri Clément.De plus, des poubelles et des corbeilles de tri vont être installées en place dans les écoles.

Anémones, jasmin et pins noirs en centre-ville

Côté espaces verts, le square Emilienne Moreau Evrard vient d’ouvrir ses portes rue Edgar Quinet en centre-ville. Sur 1 450 m2, il comprend un espace de repos av
ec tables et chaises, trois aires de jeux, une table de poing-pong et des plantations effectuées par l’UT Parcs et Jardins : anémones blanches et roses, jasmin, hortensias, dix-huit pins noirs.
Deux autres squares, avec parcours sportif et aires de jeux, ont également ouvert leurs portes aux abords du 42 Casanova et du 38 Hémet. En 2013, sera lancée la requalification du square Roser, au Landy.

Quant aux arbres situés sur la voie publique, l’UT Voirie s’est attelée cette année à leur diversification en choisissant, lors de remplacements, des essences qui ne se trouvaient pas encore sur la ville.
D’autre part, elle a presque terminé l’aménagement de la place du Front populaire, où se trouve la nouvelle station de métro. « Il s’agissait d’anciennes friches, sans trottoirs ni éclairage. La place a été créée de toutes pièces », explique son directeur Norbert Mayaud.
A proximité du Millénaire, la rue Pierre Larousse a été prolongée de l’autre côté du canal et, en 2013, la rue des Gardinoux devrait atteindre la rue Madeleine Vionnet. Enfin, au Landy, un mail piéton planté rejoindra, depuis le Centre Roser, le quai Adrien Agnès.

Naï Asmar
Le 5 décembre 2012

Assises de la propreté
Samedi 8 décembre,  
de 10 h à 12 h 30
Hôtel de Ville
2 rue de la Commune de Paris


Poster un commentaire