Déc 06

Intéressés, mais pas encore assez nombreux  : samedi 6 octobre, une quarantaine d’Albertivillariens ont assisté à la réunion publique de présentation de l’Agenda 21.

A 10 h 30, Hanne-Vanessa est la première à franchir la porte de la salle du conseil. Directrice adjointe d’une crèche, la jeune femme est venue « pour en savoir plus ! On nous a dit qu’il y avait un projet pour améliorer la gestion des déchets dans les crèches. »
Une démarche « écogestes » va, en effet, être lancée dans les sept crèches de la Ville. Mais tout le monde n’est pas aussi calé : « L’Agenda 21, je ne sais pas ce que c’est, avoue Pierre Da Molin, un retraité de 74 ans à la forme olympique. Un agenda, c’est un calendrier. J’imagine qu’on va parler des travaux de la ville… »

60 actions engagées avant 2014

Il n’a pas tout à fait tort : l’Agenda 21, ce calendrier du 21e siècle, liste les 60 actions que la Ville va engager avant 2014 pour initier, au niveau local, une nouvelle forme de développement.
Durable, celui-ci. Cela passe par des actions de préservation de notre environnement, de notre santé, et par le développement de la solidarité et d’échanges économiques équitables.
Des exemples ? Pour réduire l’impact de la pollution sur la santé, les habitants seront sensibilisés à la qualité de l’air intérieur de leurs logements.
La multiplication des jardins partagés ou encore l’installation d’une activité de maraîchage bio à Piscop, sur une parcelle municipale, sont autant de projets qui doivent amorcer un développement plus soucieux de l’environnement.

Un outil pour mieux vivre ensemble

« Il ne s’agit pas seulement des bienfaits à long terme sur l’environnement, précise le maire Jacques Salvator. Par exemple, réduire la consommation énergétique des bâtiments de la municipalité, cela aura un impact direct sur nos finances, et donc sur les impôts payés par tous. »
Et de souligner l’urgence à agir pour, tout simplement, mieux vivre ensemble : « Depuis quelque temps, comme dans d’autres villes de banlieue, on constate une hausse des incivilités, on jette ses ordures par la fenêtre… Cet agenda est aussi un outil pédagogique, une façon de dire aux habitants  : cet environnement est le vôtre, faites en sorte qu’il soit plus agréable à vivre, pour tous, au quotidien. »

Cela commence dès maintenant : dans le cadre de la mise en oeuvre de l’Agenda 21 – qui sera suivie par un atelier communal –, les Albertivillariens peuvent d’ores et déjà s’informer pour agir et faire toutes les remarques qu’ils souhaitent en allant sur son blog.

Aurélia Sevestre
Le 6 décembre 2012


Poster un commentaire